• Guillaume Ricard

Les meilleures façons de gosser du monde tatoué

Updated: Nov 17, 2018



On va se le dire, les articles de chiâlage dans lesquels le monde répondent par écrit à des commentaires innocents qu'ils ont reçu dans la vraie vie, j'trouve ça dull sur un chaud temps. Tsé les articles du genre du genre "choses que les filles avec des gros seins sont tannées d'entendre", ou "les trucs qui font chier les barmans", ou encore "choses à ne pas dire à un musicien" qui donnent l'impression que la seule façon de ne pas insulter l'auteur, c'est en ne lui addressant jamais la parole et en évitant tout contact visuel?


...Pi là j'me suis rendu compte que d'écrire ce genre d'article là, c'est vachement l'fun. Pas parce que ça permet d'éduquer et de sensibiliser le public sur des enjeux sociaux (parce que sérieusement, c'est pas en lisant un blog random sur internet que Joe Blow va soudainement arrêter de demander aux filles qui ont des grosses boules si ce sont des vraies), mais bien parce que ça défoule. C'est aussi une bonne façon pour les gens impliqués de s'y identifier et de se dire qu'ils ne sont pas seuls dans leur petites frustrations de first world problems


Donc j'ai décidé d'en écrire un. Cependant je vais m'en tenir au strict minimum, parce que bien honnêtement, on peux toujours trouver quelque chose de gossant sur les commentaires que des inconnus peuvent nous dire, et ce peu importe ce qu'ils disent. Et je pense que parfois, c'est mieux de juste garder ça pour soi, sinon on se transforme lentement mais sûrement en un genre de bourgeois prétentieux blazé qui pête une coche sur absolument tout ce qu'il entend.


Voici donc les meilleures questions pour facilement mettre un tatoué sur les nerfs tout en ayant l'air parfaitement innocent. Let the bitchin' begin.


#1: Se sacrer la face à deux pouce de quelqu'un pour regarder ses tatouages sans se rendre compte qu'on le dérange.


Un tatouage, ça s'observe à même titre qu'une coupe de cheveux, un morceau de vêtements, des souliers neufs ou encore une craque de boules: tu peux lancer un regard subtil une fois de temps-en-temps, mais si tu te met la face dedans sans le demander, tu deviens automatiquement un creep. Arrête.



Et avant que j'entende quelqu'un dire "mais oui mais t'as des tatous pour te faire regarder, duhh", il y a une grosse différence entre regarder quelqu'un et accaparer l'entièreté son attention pour l'observer à la loupe. Peu importe la raison, se faire envahir sa bulle par un inconnu, c'est irritant. Le fait d'avoir des tatouages n'y change absolument rien.


2 Demander "qu'est-ce que ça veut dire?"


Cette question est tellement débile que j'ai déjà écrit un article au complet à ce sujet. Pas parce que la question est illégitime, mais bien parce qu'elle demande toujours une fucking grosse réponse.


Premièrement, si le tatouage ne veut rien dire, c'est probablement parce que la personne aime assez les tatouages pour ne pas avoir besoin d'une raison. Des fois, en plus de simplement aimer l'art en général, on aime une image, et on aime le fait d'avoir des images qu'on aime sur notre corps, et pour certains, c'est amplement suffisant comme raison pour avoir des tatouages. Mais essayez d'expliquer votre philosophie sur le tatouage on-the-fly à quelqu'un qui n'a aucune idée de pourquoi vous aimez les tatouages en premier lieu. C'est un peu comme de demander à un astro-physicien que vous venez de croiser dans un bar c'est quoi la différence entre la fusion nucléaire d'une étoile à séquence principale et celle d'une géante rouge. Okay c'est peut-être pas aussi pire, mais vous comprennez l'idée.


Et deuxièmement, si le tatouage veut vraiment dire quelque chose, et bien c'est pas de vos maudites affaires. Ça peut être une histoire personnelle, quelque chose de sensible, ou encore quelque chose que vous ne seriez pas capable de comprendre de toute façon. Personellement, j'ai pas envie de faire un exposé sur le rapport entre l'imminence de la mort et le nihilisme actif nietzschéen à chaque fois qu'une personne me demande ce que mon avant-bras veut dire. Donc au lieu de me casser les couilles pour lui donner une expliquation, je répond juste "bah, j'trouvais ça cool, donc je l'ai fait", et j'endure simplement le jugement qui suit. Beaucoup plus simple comme ça. 


3 Demander "est-ce que ça fait mal?"


À moins que tu puisse me fournir une échelle détaillée de tes sensations qui établit également un rapport précis entre ton niveau de résistance à la douleur et celui de plusieurs individus, la seule chose que je peux répondre, c'est "ouin". Content?


Je pourrais aussi dire "c'est comme se faire griffer par un chat pendant deux heures", sauf que personne ne s'est déjà fait griffer par un chat pendant deux heures. À moins d'avoir un chat littéralement possédé par le démon.




4 Dire "c'est bein a mode les tatous!"


Si quelqu'un est d'accord avec cette phrase, 'me semble que c'est évident qu'il ne va pas avoir de tatouage, non?


Parce que si quelque chose est une mode, forcément ça va se démoder. Pour se faire tatouer quelque chose pour la vie en se disant que ça va avoir l'air démodé dans quelques années, il faut être assez innocent merci. Si quelqu'un a des tatouages, c'est donc logiquement parce qu'il pense en quelque part que le tatouage va traverser les époques. Donc en gros, dire à un tatoué que le tatouage est à la mode, c'est carrément le traiter d'innocent. Pas très gentil.


That's it!


Quatre trucs hyper faciles pour taper sur les nerfs d'un tatoué. Pour un résultat optimal, faites comme la plupart des gens, et enchaînez simplement toutes les questions une après l'autre dans n'importe quel ordre.

153 views
 
  • Facebook
  • Instagram

©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com