©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com

 
  • Guillaume Ricard

Combien ça coûte pour ÇA?

Updated: Dec 4, 2018



Aujourd'hui, je suis fâché. Ok j'suis pas vraiment fâché, mais je vous parle d'une question que beaucoup de clients posent instinctivement sans trop y penser, une petite question très innocente qui au final devient relativement fucking irritante. C'est une des questions de base très innocente qu'à peu près tous les client posent. Mais le réel problème c'est pas la question en elle-même; c'est le fait que c'est la première maudite question que le client pose. Toutes. Les. Foutues. Fois. Et ça se passe habituellement comme ça:


-Eille man à ce qui parait tu fais des tatous?

-Ouais j'ai commencé ma p'tite business il y a un bout!

-Nice! Combien tu charges pour ÇA? (en décrivant quelque chose d'impérativement vague)

-Heu...


Dude, ça fait des centaines d'heures que je passe à perfectionner mes capacités, mes techniques, à investir dans mon équipement et découvrir mon style artistique, pi tout ce qui t'intéresse c'est combien je charge?


Tu t'apprêtes à faire marquer ta peau à vie (genre, assez longtemps) par le biais d'un paquet d'aiguilles qui te transpercent la peau une dizaine de fois par seconde dans un processus long, ardu et douloureux avec une marge d'erreur quasi-nulle, processus qui comporte entre autres des risques de te faire contracter des infections potentiellement mortelles, et ce qui t'importe le plus, c'est le prix???


C'est plate à dire, mais c'est précisément à cause du monde comme toi si autant de tatoueurs vraiment poches continuent à scrapper du monde dans leur cuisine pas propre dans un appartement qui sent bizarre. Des fois j'ai l'impression que certaines personnes se feraient tatouer par n'importe qui!




Contrairement à la croyance populaire, "une étouelle" (aussi connue sous le nom d'étoile) n'est pas une description suffisamment détaillée pour obtenir un prix définitif.

Sérieusement, discuter des prix c'est complètement naturel, mais s'il vous plait, arrêtez de demander ça avant même d'avoir vu ce que l'artiste fait. Ça lui donne juste l'impression que le client se fou du résultat et que n'importe quel tatouage pendable fait dans le fond d'un garage entre une scie sauteuse pi une perceuse à colone ferait quand-même parfaitement l'affaire. "On roule pas tous sur l'or", me direz-vous, "une scie sauteuse ça peut très bien être très propre". Et bien désolé, mais si quelqu'un ne roule pas sur l'or et qu'il est serré dans son budget à un point tel que le prix doit passer avant tout, alors se faire tatouer c'est juste une très mauvaise idée.


Pay what you want


Le plus drôle là dedans, c'est qu'au tout début de mon apprentissage, quand j'étais encore incertain de la valeur de mon travail, j'avais décidé de ne pas m'en faire avec ça et de faire un système pay what you want: le client paye ce qu'il juge bon de payer selon son appréciation du produit et de sa situation financière. Quarante dollars ou cent cinquante, je m'en foutais un peu, de toute façon j'en étais qu'à mes débuts et j'avais pas prévu rouler sur l'or (pas encore), donc un peu plus ou un peu moins, ça importait pas vraiment.


Ce genre de système est vraiment cool parce qu'en plus de me fournir une réponse cheap pour répondre aux question ennuyantes, il permet que les moins nantis payent moins étant donné que les plus riches peuvent payer plus! Mais ça, c'est en théorie. Parce qu'en pratique, ça marche pas plus que d'apprendre à un singe a faire de la comptabilité: En théorie c'est vraiment hot mais en pratique tu te ramasse juste à décoller des peaux de bananes sur les murs. En vrai, quand les clients apprenaient qu'ils devaient choisir le montant, à tout coup j'obtennais deux réponses différentes, soit "combien les gens paient en moyenne?" et "c'est quoi le minimum que je dois payer?", le tout accompagné de l'air semi-inconfortable que quelqu'un pogne quand il se rend compte qu'il doit casser un vingt pour donner plus qu'une piasse de type à la serveuse en payant son bill au restaurant. Et devinez quoi? Le montant qu'ils me donnaient correspondait toujours exactement à la réponse que je donnais. Every freakin' time.


Pour finir, si vous avez besoin de demander à un tatoueur combien ça va vous coûter pour telle ou telle pièce mais que vous pognez soudainement peur qu'il pète une coche parce que c'est un maudit chiâleux comme moi, gênez-vous pas, mais assurez-vous cependant de poser la question en deuxième.