©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com

 
  • Guillaume Ricard

Négocier pour un tatouage: Arrêtes de bargainer

Updated: Nov 15, 2018

Quand tu run une business, il y a toujours un moment plus-ou-moins décisif où tu dois prendre le temps de te demander exactement comment tu veux faire fonctionner les choses. D'élaborer un système qui va dicter comment ça marche, parce que dans l'absence d'un bon système, toute va aller tout croche, c'est garanti. Et inutile de dire qu'à mes débuts, un système, j'en avais fuckall. Je savais comment je voulais charger au client, mais that's it. Je me suis vite rendu compte, après m'être surpris plus d'une fois à lancer des regards haineux à mon cellulaire alors que je lisais des messages de clients qui me donnaient beaucoup trop de fil à retordre, qu'il était plus que temps que je m'y mette.


Il y a beaucoup de questions à se poser. Par exemple, en ce qui concerne l'argent, il faut déterminer si on préfère facturer à l'heure ou à la pièce, décider si on exige un paiement upfront ou pas, si on facture la création du dessin ou pas (et sur quoi baser le tarif de création), et finalement choisir le prix qu'on demande, et ça c'est sans parler de la gestion de budjet pour l'inventaire, la publicité, les promotions et tout le tralala. Mais une chose est certaine, une fois qu'on a décidé d'une façon de fonctionner, si on ne s'en tient pas à cette façon là tout le temps et pour tout le monde no matter what, ça créé inévitablement des problèmes.


C'est pour ça que quand je jase avec un potentiel client et qu'il commençe à argumenter pour avoir un rabais pour l'unique raison qu'il trouve que c'est trop cher (ben oui toi, un tatouage c'est cher! no shit, Sherlock), à tout les coups ça me turn-off complètement.



Alors dès le début, j'ai choisi de juste pas dealer avec ça. Quand un client me quête un rabais, je refuse catégoriquement de négocier. Je ne prend même pas la peine de m'obstiner ou de lui expliquer pourquoi. C'est comme ça que je fonctionne, un point c'est tout. Pourquoi je négocierais avec toi et pas avec tous les autres?


La plupart des tatoueurs sont comme ça. En fait, pas mal tout le monde qui oeuvre dans le domaine du service en général fonctionne comme ça. Si un professionnel commençait à baisser son tarif à chaque fois qu'un dude random lui demande, au final ça servirait à fuckall d'avoir un tarif fixe. Donc si un potentiel client me dit que je charge trop cher à son goût, too bad! Et étant donné que pour moi, avoir une expérience de travail plaisante c'est franchement plus important que de faire une poignée de fric supplémentaire à gauche et à droite, alors je ne ressens pas le besoin de faire affaire avec qui que ce soit. En gros, hakuna matata. Ça fait aussi en sorte qu'au final, ceux avec qui je fais affaire, ce sont des clients que j'ai bel et bien envie d'avoir, et non des clients pour qui je dois travailler à reculons. Ça va avoir l'air quétaine à l'os, mais j'pense que plus un artiste fait ce qu'il aime et travaille avec du monde qu'il apprécie, plus il va être apte à se dépasser dans ce qu'il fait, et plus il va créer quelque chose de s'a coche.


À la personne qui est du genre à s'obstiner pour le prix d'un tatouage, je n'ai absolument aucun problème avec toi, étant-donné que je ne perd jamais plus d'une vingtaine de seconde à répondre à ceux qui s'essayent... mais j'vais quand-même prendre le temps de t'expliquer pourquoi t'as juste complètement tort de le faire. Voici donc une couple de raisons pourquoi bargainer pour un tatouage, ça marche juste pas!


#1 Choisis le prix, ou choisis le projet. Mais pas les deux.


Quand on magasine, c'est parfaitement normal de s'informer du prix. Tout le monde a un budget différent, alors c'est important de savoir à quoi s'attendre. Mais le problème, c'est qu'en étant stické sur un projet en particulier, si on rajoute également des contraintes de prix, alors on se coupe instantanément de l'option la plus importante, c'est-à-dire le choix du tatoueur qui va réaliser le projet. Parce que non, deux tatoueurs différents ne vont pas produire le même tatouage, même si tu leur demande exactement la même chose.


Donc si quelqu'un désire un projet très spécifique mais qu'il n'est pas prêt à payer le prix, alors automatiquement la recherche du meilleur prix va primer sur la recherche de l'artiste le plus apte à réaliser le projet, ce qui est une excellente façon de se retrouver avec un tatouage "moyen", "pas si pire que ça", ou encore "relativement correct". Bref toute des adjectifs que j'aurais vraiment pas envie d'appliquer à quelque chose qui va me rester pogné dans la peau pour le restant de mes jours. Mais bon, chacun son truc, j'imagine!




Autrement dit, quand on veux absolument une demie manche ou un backpiece ou un chestpiece ou whatever ce qu'on peux vouloir de particulier, avoir un budget, ça marche juste pas. Soit on choisit le prix, soit on choisit le projet, mais jamais les deux. Parce que si on insiste pour faire les deux, on perd immédiatement le choix de l'artiste.



C'est pour ça que de baser sa décision sur le prix qu'un artiste demande, c'est juste complèment cave.


Et là j'en entend déjà me dire "mais oui mais Guillaume, quoi faire quand on doit respecter un budjet? J'aimerais bien arrêter de nourrir mes enfants pour avoir plus de tattoos mais la bonne-femme veut pas!"


-C'est très simple: si par exemple j'ai un budget de 500$, au lieu d'aller voir tout plein de tatoueurs et leur demander s'ils peuvent me faire un projet spécifique pour ce prix-là, à la place j'vais simplement demander au tatoueur de mon choix ce qu'il peux me faire pour le même montant. (Ou encore plus simple: si t'es serré dans ton budget, fais-toi juste pas tatouer. T'en mourras pas.)


Et détrompez-vous, je ne dis en aucun cas qu'un artiste moins cher est nécéssairement moins bon. Simplement que le prix que l'artiste charge (à moins que ça soit carrément un prix de débile), ça ne devrait pas être un facteur important dans la prise d'une décision. Ever.


#2 Vente de service ≠ vente de produit


Beaucoup de gens ne comprennent pas la différence fondamentale entre les deux. Habituellement, pour quelqu'un qui vend un produit, plus il en vend, mieux c'est. Si le fait de couper son prix en deux peut permettre de doubler ses ventes, alors pour lui, ça revient pas mal au même. Que tu vendes une carrote à deux piasse ou deux carrotes à une piasse, tant que tu vend tes maudites carrotes t'es ben content. (Ça fait longtemps que j'ai pas acheté de carrotes, désolé si mes prix sont inexacts.)


Mais pour quelqu'un qui vend un service, c'est pas du tout comme ça que ça marche: ce qu'il vend, c'est pas un produit, ce qu'il vend c'est son temps, alors ce qu'il peut vendre, c'est strictement limité par le temps dont il dispose. Pi tatouer, c'est long, fucking long. Si par exemple je donne un prix spécial à quelqu'un parce qu'il a un projet de trente heures à faire, et bien c'est trente maudites heures que je doit passer à travailler pour un salaire réduit! C'est ben beau de se dire qu'on augmente sa clientèle, mais ça changeras pas le nombre d'heures qu'il y a dans une journée. C'est un peu comme si un vendeur d'autos était pour une raison quelquonque limité à vendre un maximum d'une seule voiture par jour. Pensez-vous vraiment qu'il va se permettre de baisser son prix pour faire sa vente un petit peu plus vite? Fuck non.


Autrement dit, quand tu donnes un spécial pour vendre plus de produits, tu perds absolument rien. Mais quand tu donnes un spécial pour vendre plus de services, tu perd exactement la réduction que tu viens de donner. J'sais pas pour vous, mais pour moi ça ferait absolument aucun sens de travailler plus pour faire moins d'argent.


#3 L'expertise, ça vaux quelque chose


Quand on argumente sur un prix auprès d'un vendeur, en réalité ça revient à lui dire qu'on est conscient qu'il vend le produit plus cher qu'il le paye, et on lui propose un profit réduit en échange d'une vente supplémentaire. Fair enough. Étant donné que le prix qu'un vendeur affiche est basé sur sa compréhension de ce que la plupart des clients sont prêts à payer, c'est normal que le montant reste relativement flexible.


Mais pour le service, c'est pas si simple. L'artiste, ce qu'il vend, c'est son expertise, son âme, un set de skills qu'il a mis des années à perfectionner. Même s'il est quand-même basé sur l'offre et la demande, le tarif qu'il exige est beaucoup plus personnel. Et en essayant de bargainer un rabais avec lui, tu lui demande de passer un shit-ton d'heures de sa vie à travailler pour un salaire réduit juste parce que selon toi, il vaut moins que ce qu'il pense. Pas cool.


Oui, certains tatoueurs peuvent demander trop cher. Des crosseurs et du monde qui se prennent pour un autre, yen a partout tsé. Mais Si tu pense qu'un tatoueur charge plus cher que ce qu'il vaut, alors logiquement, c'est que tu dois pas le trouver très bon. Pi si tu le trouves pas bon, fais donc pas affaire avec, maudit niaiseux!



Bref


Le prix d'un tatouage ne devrais être un des facteurs les moins importants dans l'équation. Je sais qu'on le répète constamment, mais quand c'est pour la vie, tu niaises pas avec ça.


Imaginez que vous magasinez un coiffeur, mais que la coiffure qu'il va vous faire va rester sur votre tête à tout jamais. Est-ce que vous allez vraiment chercher le coiffeur qui charge le moins cher? C'est évident que non. C'est pour cette raison que dans le monde du tatouage, les clients qui magasinent selon le prix sont rarement pris au sérieux. Le dude que tu connais te le fait pour le quart du prix? Lâches-toi lousse mon grand! Reviens me revoir pour ton cover-up!

276 views