©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com

 
  • Guillaume Ricard

La fois où on m'a pris pour un fucking chaman

Updated: Dec 1, 2018

Cette semaine, j'écris sur les danger d'utiliser internet sans vraiment être renseignés sur ce qu'on regarde.


Il y a quelques semaines j'ai écrit un article sur la symbolique des tatouages d'animaux. Dans l'article, on peut lire qu'un tatouage d'animal, c'est un peu une représentation de certaines vertus humaines. Je parle notamment du loup comme un animal beaucoup plus cool que l'on pense, et je dis qu'on peut en quelque sorte considérer les tatouages d'animaux comme des "totems", parce que dire que ton tatou c'est un totem, j'trouve ça frais en maudit. Le titre de l'article? "L'esprit des animaux". J'trouvais que ça sonnait mystérieux.


Les messages de la p'tite madame


Alors je publie mon article, j'obtiens deux-trois partages pi une couple de likes. La belle vie quoi. Mais c'est environ une semaine plus tard que je reçois la véritable récompense de mes efforts, le couronnement de mon travail acharné: un curieux message d'une ptite madame** inconnue (dont le nom est caché pour des raisons évidentes):

**Disclaimer: Une ptite madame, c'est une femme agée de quarante-cinq ans et plus, habituellement bourgeoise, et reconnue entre autres pour poser des questions aux personnes travaillant avec le public. C'est cette madame-là qui exige de parler au gérant quand il ne reste plus de sa marque de yogourt probiotique à l'épicerie, et c'est aussi elle qui apelle au dépanneur pour demander s'il reste du beurre de peanuts avant d'aller en acheter. À distinguer du ptit monsieur, homme retraité passant un nombre d'heure intriguant assis sur un banc de parc de centre d'achat.




À ce moment là, j'me dis que c'est juste une drôle de façon de m'approcher, de briser la glace. D'un autre côté, j'étais un peu contrarié parce que mon animal totem, c'est clairement le lion. Mais comme ça fait vraiment têteux de reprendre quelqu'un sur ce genre de détail niaiseux, j'ai simplement répondu ça:



Rendu-là, dans ma tête c'était encore une conversation très normale. Un client qui part avec une inside joke de marde, et moi qui répond de la façon la moins malaisante possible. Mais une journée plus tard, je reçois sa réponse:






J'ai lu et relu. Je dois l'avoir lu cinq-six fois d'affilée certain. Et la seule chose qui me venait à l'esprit, c'était:"MAIS BORDEL DE QUOI TU PARLES?"


Thérapie de gestalt? Ton animal totem? Du chamanisme? Matthieu Ricard? Évidemment, là j'étais pris dans le piège. J'avais pas le choix, j'ai du regarder sur google pour savoir qui était ce fameux Matthieu Ricard..... Et ca addonne que c'est un moine boudhiste et auteur de plusieurs livres comme l'infini dans la paume de la main, chemins spirituels et l'art de la méditation...


Est-ce que j'suis le seul a trouver qu'il a pas vraiment une tronche de moine tibétain?

Je me suis donc retrouvé devant la déstabilisante réalisation que la petite madame pensait que j'étais un foutu guide spirituel. Un blog avec un titre qui mentionne l'esprit, une couple de symboles, une mention des totems, pi boum! Guide spirituel. Mais comment? Elle a pas lu mes autres articles? Elle a pas remarqué que le mot tatouage était écrit 14 fois dans l'article? Ou encore le fait que mes textes sont un peu trop parsemés de language vulgaire pour que je puisse être un fucking chaman?


Quoi que ça pourrais très bien être dans la description de tâche d'un chaman d'être vulgaire, vu qu'un chaman, c'est ultra terre-à-terre pi directement ancré dans ses émotions, tsé.


Je regrette quand-même un peu de pas avoir joué le jeu.

Après lui avoir poliment peté sa bulle, je n'ai pas eu de réponse, le silence de mon étrange interlocutrice ne soulignant que sa profonde et ineffable déception... Ou encore la honte d'avoir confondue un tatoueur avec un gourou magique vaudou.


La morale de l'histoire


Il en reste que juste de connaître une coupe de trucs insignifiants sur la symbolique animale, c'était assez pour convaincre une lectrice que j'étais un chaman. J'aurais pu (j'aurais ) lui sortir une imposante dose de bullshit inventée de toute pièce, et elle m'aurait quand-même pris au sérieux (en y pensant bien c'est probablement comme ça que commencèrent les premières religions). C'est là que j'me suis rendu compte qu'un article de blogue lu hors contexte, ça peut être déroutant en sacrament!


Bref, on m'a pris pour un fucking chaman.

41 views