• Guillaume Ricard

Les tatouages clichés que trop de monde croient originaux

Updated: Nov 17, 2018

Comme je l'ai déjà mentionné avant, je pense que l'originalité, ça ne devrait pas être le facteur le plus important d'un tatouage. Dans la vie, y'a des classiques, pi c'est bein correct de même. De plus, pour certains l'aspect esthétique d'un tatouage surpasse son aspect créatif, ce qui est selon moi un point de vue tout à fait légitime.


Le problème, c'est que beaucoup de gens ne voient pas la différence entre "pas original" et "carrément abusé". Et là où ça devient juste ridicule, c'est quand des gens viennent me parler de ces idées abusées comme s'ils avaient trouvé l'idée du siècle, ne se rendant pas compte que la seule raison pourquoi ils ont pensé comme par magie à cette idée originale et unique, c'est juste parce que l'idée est actuellement à la mode.


Et si une idée est à la mode, alors elle va forcément se démoder. En fait, la raison même qui fait en sorte que qu'une idée devient à la mode, c'est la même raison qui fait qu'elle se démode quelques années plus tard:



En gros, pour que ça ne se démode pas, alors ça doit jamais vraiment être à la mode non plus. C'est aussi en quelques sortes ce principe qui fait la différence entre cliché et classique.


Stéréotypes ambulants


Les modes sont tellements présentes dans le tatouage qu'on peut carrément dater certaines pièces simplement par le style de l'image. Si par exemple je vois quelqu'un avec un fil barbelé autours du bras, je sais qu'il se l'est fait faire entre 1995 pi 2005. Si je vois des flames sur un bras, le tatouage date probablement des années 90. Et si je vois un tribal en lame de couteau (un tri-douche), c'est soit qu'il date de quelque part entre 2005 et 2010, soit que l'heureux propriétaire a pas eu le mémo expliquant que les tribaux, tout comme les cheveux bleachés, les chandails Ed-hardy pi les cols de chemise relevés, ça pogne pu tant que ça.


Quand on peut savoir l'année d'un tatouage juste en regardant le dessin, j'pense que ça pose légèrement problème. Dans mon livre à moi, un bon tatouage, c'est timeless. Quand un tatouage peut être associé à une mode quelquonque, non seulement c'est plus difficile pour la personne qui le porte de se l'approprier et de sentir que c'est vraiment à elle, mais l'oeuvre d'art qui était sensé lui rappeler un moment de ta vie finit aussi par lui rappeler qu'il y a une coupe d'année, elle essayait d'être cool. Not good.


Voici donc une courte liste de tatouages pas originaux pentoute que trop de personnes s'acharnent à trouver originaux.


#1 Le maori.


C'est comme un tribal, MAIS ORIGINAL!


-Ouinnn non. C'est pas mal plus complexe, vrai, mais c'est pas plus original. Et le fait est que 95% des gens avec des maoris, c'est ceux qui voulaient un tribal il y a cinq ans, et qui se sont rendu compte juste à temps que les tribaux, ça passé de mode en même temps que l'humanité s'est rendu compte que de sortir clubber en portant une calotte par en arrière, ça plus l'air cave que d'autre chose.


Cependant, comme je l'ai mentionné plus haut, ce style de tatouage est beaucoup plus technique à réaliser et propose une plus grand complexité que les tribaux typiques. Mais soyez averti: si vous voulez quelque chose d'un brin unique, trouvez une autre idée.


#2 Les plumes


Oh my god les foutues plumes.



En gros, si une fille vient me parler parce qu'elle veut un tatouage et que j'ai le réflexe de me dire qu'elle a pas dix-huit ans, alors elle veut probablement une plume. J'ai aussi pu déceler une très forte corrélation entre les clientes qui veulent un tatouage de plume et celles qui annulent leur rendez-vous à la dernière minute parce qu'elles n'ont aucune foutue idée de ce qu'elles veulent.


Oui, une plume c'est beau (pour certains, j'imagine. Question de goûts tsé). Oui c'est cute pi ça représente quelque chose qui fitterais bien avec "follow your dreams", "freedom", ou encore "faith". Mais il faut se rendre à l'évidence: dans dix ans, à chaque fois que quelqu'un va voir une femme avec un tatouage de plume, la première chose qui va lui venir en tête, c'est "toi t'a terminé ton adolescence aux alentours de 2010-2015, right?" , et la deuxième c'est "est-ce que t'es amérindienne? POURQUOI T'AS UNE PLUME DABORD???".


#3 Les citations


-Live the life you love, love the life you live.


-Follow your dreams.


-Live as if you'll die tomorrow, dream as if you'll live forever.


-Dream your life as if a fucking tattoo could actually tell you how to live. Jeez.


Sérieux, y'a tellement de monde qui ont ces trois citations là que ça en devient juste ridicule (et vous l'aurez deviné, pas assez de monde ont la quatrième). Mais mis à part d'être vachement trop communes, il y a deux problèmes majeur avec ce genre de citations-là:


#1: Ça veut absolument fucking rien dire. Oui, dans la vie il faut aimer ce qu'on fait pi essayer de suivre ses rêves pi blah blah blah. Mais l'affaire, c'est que tout le monde est pas mal déjà au courant. Dans cette optique, se faire tatouer qu'il faut suivre ses rêves, c'est un peu comme se faire tatouer qu'il faut toujours regarder des deux bords avant de traverser la rue: c'est important, mais pas besoin d'un tatouage pour s'en rappeler.


#2: Ça vieillis mal. Un tatouage, ça devient toujours légèrement plus flou avec le temps, ce qui veut dire que des lignes trop raprochées entre elles vont progressivement se rejoindre, rendant le tatouage complètement illisible. Donc les tatouages d'écritures, plus c'est gros, mieux c'est. Alors si vous voulez vraiment avoir du texte sur le corps, réduisez le nombre de mots au strict minimum.

Sérieusement, les phrases profondes que tout le monde à déjà entendu mille fois, gardez-ça pour votre wall facebook. Vous pourrez toujours les enlever plus tard.


#4 les tattoos geek


Le problème avec la culture geek d'aujourd'hui, c'est que c'est plus geek du tout. Avant, un geek, c'était quelqu'un de marginal, quelqu'un qui se passionnait pour quelque chose en se foutant éperdument du fait que c'était vraiment pas cool. Pi en fin de compte, c'était ça qui était cool chez le geek: il se foutait carrément de l'opinion des autres. Mais aujourd'hui, les gens vont crier sur tous les toits qu'ils sont "geeks" parce qu'ils ont vu le dernier film de batman et qu'ils jouent à Leagues of Legends ou World of Warcraft. Common.


Il y a une coupe d'années, si qu'un dude avait un tatouage de Star Wars, alors il montrait au reste du monde son amour intense d'une culture méconnue, et ce tout en défiant les préjugés, sachant très bien qu'il se ferait traiter de nerd par la moitié des gens voyant son tatouage, l'autre moitié ne comprenant juste pas la référence. Aujourd'hui, c'est bein plate, mais un tatouage de Star Wars, ça montre juste que la personne a pas vécue en dessous d'une roche pendant les quinze dernières années.


En gros, le tatouage qui jadis voulait dire "j'suis un fan fini pi j'ai pas peur de le montrer" veut maintenant dire "J'ai jamais lu une fucking bande dessinée de ma vie mais j'ai un tattoo de batman parce que fuck you."




La réalité, c'est qu'un "vrai" tattoo de geek, c'est pas cool pentoute, pi ça n'a même pas l'intention de l'être. Je connais des "vrai" geeks, pi y'en a pas un dans la gang qui a un fucking tatouage sur le corps. Alors à moins d'avoir une obsession carrément malsaine pour un personnage de film, de bande dessinée, de dessin animé ou de série télé, alors un tatouage de geek, ça tombe aussi dans la catégorie des tatouages abusés par beaucoup trop de monde. Next!


#5 le signe de l'infini


Soyons honnêtes, à moins d'avoir un dipôme universitaire en maths, je doute fortement que l'infini représente réellement grand chose pour qui que ce soit. Donc ça se résume à se faire tatouer un huit sur le côté en se faisant croire que ça veut dire quelque chose de deep.




Bref


Vous pouvez vous faire tatouer ce que vous voulez, mais c'est important de se rendre compte que certaines idées sont utilisées par tellement de monde que ça en diminue leur valeur créative. Avoir quelque chose de pas original, c'est pas vraiment grave, à condition de ne pas se faire croire qu'on détient quelque chose d'unique.


Donc si vous voulez un des tatouages dans cette liste, capotez-pas, c'est pas la fin du monde. Il faut juste être conscient que ces idées-là vont êtres à la mode pendant un temps, mais ont des chances de finir comme le tramp-stamp dans le bas du dos ou le fil barbelé autours du bras.


Et souvenez-vous: Si c'est à la mode, ça va se démoder. Et quand c'est pas vraiment à la mode, ça se démode pas vraiment non plus. Un peu comme un tuxedo. Ouais c'est ça. Un bon tatouage, c'est comme un tuxedo.

0 views

©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com