• Guillaume Ricard

Non, tu veux pas un tattoo "frais"


L'autre fois j'étais en train de tatouer un client alors qu'il a dit une phrase qui semble anodine mais qui pourtant m'agace plus qu'elle ne devrait:

-Man, ça va être frais!

À chaque fois que j'entends quelqu'un dire ce mot-là en parlant de son tatouage, on dirais que ça m'irrite. Je l'sais ben, souvent ça veut absolument rien dire. Le client dit juste ça pour parler. Mais souvent j'me rends compte que la seule motivation pour la personne de se faire tatouer, c'est vraiment uniquement pour impressionner les autres. Et ça, ça crain.


Art vs style


C'est certain que j'ai un fort biais sur le sujet. Parce qu'être tatoueur, c'est aussi être artiste. Mon trip, c'est pas juste le fait de tatouer, c'est le fait de créer des images intéressantes qui parlent aux gens. Donc naturellement quand je vois un client faire comme si l'unique but de l'exercice est de devenir plus stylé, ça vient toujours créer une dissonance entre nos deux intentions. De mon côté, je m'intéresse à l'image qu'on construit, alors que le client ne s'intéresse qu'à la sienne. Quand ça arrive, j'ai l'impression d'être malgré moi un peu moins un artiste, et un peu plus un styliste. Je perd la raison pourquoi j'ai choisi mon métier, en plus de me dire qu'à long terme, le client a de plus fortes chances de regretter ses décisions, parce que ben franchement, un tatouage frais, ça reste jamais frais bien longtemps. Suffit de se rappeler des tatouages qui était considérés comme "cool" au début des années 2000 pour se rendre compte que les tatouages qui survivent l'épreuve du temps, c'est jamais ceux qui sont les plus à la mode.


Donc toi, jeune lecteur ou lectrice (ou vieux, mais c'est plus rare un peu) qui cherche des idées pour ton prochain tatouage, voici mon conseil si tu veux te faire tatouer pour avoir l'air frais:


Faut que tu prennes en compte qu'un jour, y'a une bonne possibilité que ton tatouage devienne lame. Que du monde plus jeune et plus hip que toi te regardent en disant "woah man, check le gars avec sa manche, lol" (apparemment le monde et hip du futur parlent exactement comme un élève de secondaire cinq en 2006), et que ton tatouage donne aux gens plus jeune la même impression que t'as présentement quand tu regarde du vieux monde habillé bizarre. Ça ne veut pas nécessairement dire que chaque tatouage va avoir l'air fou dans cinq ans. Juste qu'on ne peut pas prédire l'avenir, et qu'il faut agir en conséquence. Si t'as des doutes sur ce que j'affirme, imagine ce scénario-là pendant un moment:


-On est en l'an 2005. Tu décide de te faire un tatouage, pas vraiment parce que tu trippe sur l'image, mais parce que tu pense que ça va augmenter tes chances pogner avec les cocottes (ou les coco) que tu espère charmer, pour te rendre compte plus tard qu'en réalité ça change fuckall, et finalement être pogné aujourd'hui avec un foutu gros tribal de douchebag sur tout le bras pour le restant de tes jours.


Woah. J'en ai des frissons.


Comment éviter de faire une gaffe?


Pour savoir si on se fait tatouer pour les bonnes raisons ou pas, un exemple que j'utilise souvent, c'est les dudes avec des barbes. En 2015-2017 c'était la grosse mode et il y avait une proportion démesurée d'hommes qui en portaient une. Cinq ans plus tard, c'est relativement démodé. Ceux qui en portaient une pour être à la mode se sont rasés, et ceux qui en portaient une parce qu'ils aiment ça la portent encore. Le tout est de se demander dans quelle catégorie on se retrouve quand on pense au prochain tatouage qu'on a envie d'avoir.



Donc les tatouages, c'est comme des barbes... excepté qu'on peux pas la passer au clipper quand on se rend compte que c'est pas aussi cool qu'avant. Donc il faut se demander: si son tatouage arrête soudainement d'être frais, est-ce qu'on l'aime encore? Est-ce qu'on à envie de se raser quand sa barbe quand elle arrête d'être à la mode, ou on la garde parce qu'on en a toujours eu une peu importe les tendances?



Bref


En gros, comme pour n'importe quoi d'autre, quand on base nos décision sur l'ego et sur le regard des autres au lieu de vraiment rechercher ce qui nous convient, on se cause bien du malheur à long terme. J'pense qu'il faut juste faire un peu d'introspection pour vraiment se demander: "pourquoi j'aime ce design-là Est-ce qu'il me parle vraiment, ou bien il y a une autre raison qui se cache derrière?".




450 views0 comments

Recent Posts

See All