• Guillaume Ricard

Comment prédire si on va regretter un tatouage

Updated: Nov 17, 2018



J'ai eu mon premier tatouage le jour de mes dix-huit ans. Quand j'étais mineur, mon père refusait catégoriquement que je me fasse tatouer, malgré le fait que c'était full cool et que j'avais des amis qui le faisaient (un parent qui n'accepte pas que son enfant se fasse tatouer juste parce que c'est cool? Appelez la DPJ ça presse!). Alors en enfant rebelle que j'était, j'ai décidé que le jour où mes parents n'auraient légalement plus leur mot à dire là-dessus, ça serait le jour où je commencerais à me faire tatouer, ce qui en rétrospective est probablement la façon la moins rebelle ever de se rebeller.




Mon père, de son côté, était on ne peut plus catégorique: j'allais regretter mon tatouage, toute ma vie. Dans sa tête, j'allais crier "oh my god pourquoi!" la seconde même où mon tatouage serait terminé. J'allais entrer dans le studio tout fébrile, me faire tatouer avec tout autant d'enthousiasme, et drastiquement changer d'idée comme par magie juste après avoir été tatoué. Inutile de dire que ça ne s'est pas passé exactement comme il le pensait, étant donné que je suis devenu tatoueur cinq ans plus tard.


Reste que du monde qui regrettent leur tatouage, il y en a, et c'est définitivement quelque chose que je ne souhaiterais à personne, mis à part ceux qui disent "un autre tatoueur me le fait moins cher alors je veux un rabais" (ils ont étés averti alors ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent). Alors voici une coupe de trucs pour déterminer si on va regretter un tatouage.


#1: On est indéci


J'pense que c'est inutile de répéter que la nature permanente d'un tatouage ne laisse pas la moindre place au doute. Quand on se demande si on va regretter notre décision, poser la question c'est y répondre. Se faire tatouer quand on est pas certain à 100% de savoir ce qu'on veut, c'est une mauvaise idée, that's it.


Par chance, la plupart des gens hyper indécis sont souvent aussi hyper bretteux, ce qui leur permet d'être dans un cycle perpétuel de changement d'idées, les empêchant par le fait même de se faire tatouer et de commettre une erreur.


#2: On accorde trop d'importance au tatouage


Ça peut sembler contre intuitif, mais les gens qui voient le tatouage comme quelque chose d'anodin et qui se font tatouer des niaiseries sans trop y penser ont moins de chance de regretter leur décision que ceux qui prennent la chose plus au sérieux.


-Attend, what?Pourquoi?


Simplement parce plus on accorde de l'importance à quelque chose, plus on devient difficile sur un paquet de critères complètement arbitraires, ce qui veux dire davantage de raisons d'avoir des regrets. Par exemple, quelqu'un pour qui le tatouage doit absolument être ultra original va se mordre les doigts quand il va se rendre compte que son tatouage n'est pas si original que ça . Quelqu'un qui désire absolument quelque chose d'hyper deep va pogner sa puff sur un chaud temps quand il va réaliser que "follow your dreams", c'est actuellement pas deep pentoute. Quand on voit le tatouage comme quelque chose d'hyper spirituel, notre appréciation du tatouage repose sur un état d'esprit souvent beaucoup plus éphémère que l'on pense.


Et de son côté, le dude qui se fait tatouer un bonhomme allumette sur le mollet, c'est clair que ses tatouages, il s'en fou complètement. Pour lui, c'est rien de plus qu'un hobby, une forme d'expression, ou juste fuckall. Il se fou de l'opinion des autres, il se fou d'avoir l'air cave, et par dessus tout, il se fou d'avoir un bonhomme allumette sur le mollet. Et le fait est que quand on se fou de quelque chose, c'est assez difficile de le regretter.


#3: On a trouvé l'idée sur le net


Je l'ai dit plusieurs fois, et je le dit encore: trouver son idée sur internet, c'est une mauvaise idée.


J'sais bien que rendu là, c'est juste fucking impossible de ne pas se faire influencer par le net parce que c'est une partie trop présente de nos vies, mais on s'endend que quand on tape "idées de tatouages" sur google pour trouver une idée, ça commence à être abusé.


J'ai toujours dit que le tatouage n'a pas besoin d'être original, mais quand on me demande de littéralement calquer une photo pinterest d'un tatouage qui a été copié et recopié dans son intégralité des dizaines de fois, y'a tout de ben un foutu boutte.


#4: On veut absolument un tatouage no matter what


Si tu veux absolument un tatouage, mais que tu n'as aucune idée de ce que tu veux te faire tatouer, t'es juste mieux d'attendre. Premièrement parce qu'après avoir choisi une image, ce sera impossible de savoir si l'image est vraiment ce qui convient et non un simple désir d'avoir quelque chose de nouveau, et deuxièmement parce que c'est juste une fucking mauvaise idée.



Ma job, c'est de travailler avec ton idée, pas de trouver ta maudite idée pour toi. Parce qu'une bonne idée de tatouage, c'est pas quelque chose qu'on peut forcer, et dans la plupart des cas, l'idée vient par elle-même à un moment ou un autre. Comme ma mère me disait avec sagesse quand j'était encore un petit morveux: "si t'as faim mais que tu sais pas quoi manger, c'est que t'as pas vraiment faim. Crisse-moi patience pi va jouer dehors."


#5: On pense sur un coup de tête


Certaines personnes peuvent se faire tatouer sur un coup de tête sans jamais regretter leur décision. Mais personnellement, j'aime mieux pas prendre de chance. En général, quand j'ai une idée de tatouage, je la laisse maturer pendant un minimum d'un mois, et jusqu'ici je me suis sauvé d'au moins deux ou trois idées que j'aurais fini par regretter. Juste le fait d'y penser pendant un moment peut faire en sorte qu'une excellente idée se révèle comme une idée vraiment très moyenne.


Quand je vois quelqu'un d'âgé de moins de vingt ans avec une manche, la première chose qui me vient en tête, c'est qu'il ne se rend pas compte que dans quelques d'années, il va peut-être avoir une idée s'a coche pour un nouveau tatouage, mais nulle-part où le mettre parce qu'il s'est dépêché à se remplir le corps avec n'importe quoi. C'est pour cette raison qu'il faut prendre son temps, parce que même en ne regrettant pas le tatouage en tant que tel, on peut très bien regretter le fait de ne plus avoir de place pour en faire de nouveaux.


#6: On est sensible aux commentaires négatifs


Si on est du genre à se prendre la tête parce que quelqu'un nous critique, alors il faut de préférence opter pour des tatouages dans des zones moins visibles dans la vie de tous les jours, comme le dos, les mollets, les cuisses, etc.


Parce que des trou de cul, y'en a partout, et trou de cul ou pas, il va toujours y'avoir quelqu'un pour te dire "what the fuck pourquoi tu t'es fait tatouer ça!" en voyant ton tatouage, et il va toujours y avoir quelqu'un qui va te trouver cave peu importe la réponse que tu lui donnes. C'est ben plate, mais il faut l'accepter.


De plus, étant donné que chaque personne possède sa propre vision des choses, quelque chose de parfaitement normal pour quelqu'un peut avoir l'air complètement étrange pour quelqu'un d'autre. Par exemple, j'ai un ami qui a récemment vu l'esquisse d'un tatouage d'autobus que je faisais pour un client, et j'ai été plutôt amusé par sa réaction : "un autobus? bein voyons donc, qui est-ce qui veut se faire tatouer ça, c'est donc bein bizarre!", réaction plutôt normale étant donné la nature inabituelle de se faire tatouer un autobus. Mais le hic, c'est qu'au moment où il disait ça, je m'apprêtais à lui tatouer sur l'épaule une fucking tête de cyborg dont le cerveau est branché à un oeuil de monstre extra-terrestre sur son avant-bras. Et lui, un autobus, il trouvait ça fucking weird. Rien à ajouter.




#7: On ne prend pas le temps de choisir son artiste


Les tatouages ratés par des tatoueurs poches sont sans aucun doute la cause principale de gens qui regrettent leur tatouage.


J'pense que le problème, c'est que beaucoup de monde s'imagine que c'est relativement facile de tatouer, donc ils estiment que n'importe quel artiste va faire l'affaire. Ils pensent que tatouer, c'est à peu près la même chose que de dessiner. Facile. Si t'es bon en dessin, tu va être bon en tatou! C'est logique!


Évidemment, après avoir fait affaire avec un dude tout croche qui tatoue du monde sur sa table de cuisine entre un vieux cendrier pi des restants de poulet frit, ils se font vite rappeler à la réalité à grand coup de pelle dans' face quand ils se rendent compte juste à quel point un tatouage, ça peut se rater laitte.





En réalité, comparer le tatouage au dessin, c'est un peu comme comparer une pelle à un marteau piqueur. Oui, ça sert à peu près à la même chose, mais la façon de s'en servir est très différente. (Et un des deux fait vachement plus mal que l'autre quand on se l'échappe sur le pied.)


Par exemple, pour faire des lignes, beaucoup de gens ont tendance à penser qu'il faut simplement être bon pour juste "suivre une ligne". Sauf qu'en vrai, en plus de suivre la ligne, il faut aussi contrôler la vitesse de la main, compenser pour les vibrations de la machine, contrôler l'angle de la machine, la profondeur de l'aiguille et la tension de la peau, sans parler de la myriade d'ajustements sur la machine qui peuvent drastiquement changer le résultat. Et ça prend juste une variable incorrecte pour complètement chier un tatouage.


C'est pour cette raison qu'il faut prendre son temps en choisissant un artiste. Prennez le temps de regarder son portfolio et l'endroit où il travaille. Si c'est dans la cuisine de son appartement (ou dans tout autre endroit qui donne une vibe crasse), les chances sont bonnes qu'il n'aille aucune maudite idée de ce qu'il fait.


Bref


Le plus important c'est de prendre le temps de vraiment penser à son affaire, tout en s'assurant de ne pas trop s'en faire avec ça et de ne pas rendre le processus plus compliqué qu'il ne devrait l'être. Le tatouage ne devrait pas être pris à la légère, mais ne devrait pas non-plus être vu comme quelque chose de sacré. Ça reste toute une vie, mais c'est quand-même juste un dessin sur la peau.


Au final, s'assurer d'éviter les regrets, c'est tout autant une question d'avoir fait ses devoirs avant de passer à l'acte que d'avoir un bon mindset. Sérieux dans la démarche, mais zen dans l'attitude.

5,190 views
 
  • Facebook
  • Instagram

©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com