• Guillaume Ricard

Quatre types de tatouages à éviter

Updated: Dec 4, 2018



Si vous avez déjà travaillé avec le public, vous savez probablement déjà que no matter what, le public c'est toujours rempli de niaiseux. Vous savez probablement aussi que même si vous êtes conscients que le public est niaiseux, vous en faites probablement partie pareil. C'est inévitable. Mais depuis un moment je me pose la question existentielle: est-ce vraiment le client qui est con, ou juste le travailleur qui est blazé? J'veux dire, l'univers est pas uniquement constitué de caves, right? La réponse: un peu des deux. Chaque client cave va rendre le travailleur de plus en plus blazé, qui va devenir plus critique envers les autres clients qui deviennent de plus en plus irritants dans un cercle viscieux corrupteur infernal et infini, jusqu'au moment inéluctable et fatidique où il verra pratiquement toute faiblesse potentielle d'un individu du public comme un signe irréfutable d'attardement mental profond. Autrement dit, travailler avec le public, ça rend fucking cynique.


Comme le monde du tatouage n'est pas immunisé contre cette immonde pandémie de cynisme, certaines demandes purement innocentes qu'une bonne partie des clients fonts se sont au fil du temps transformées en véritables blasphèmes pour certains artistes. On s'entend que l'artiste capote souvent un peu pour rien, mais néamoins, ce genre de petits détails apparemment innocents peuvent faire une très grosse différence sur l'apprétiation (ou la dépréciation) qu'une personne va avoir pour son tatouage dans quelques années.


Voici donc quatre choses simples à éviter afin de vous démarquer du public niaiseux quand vous allez voir un tatoueur cynique, ou encore ma "liste de trucs à éviter pour pas froisser la petite nature du dude qui va vous rentrer des aiguilles dans la peau des dizaines de fois par seconde pendant deux heures".


#1 Le tatouage copié


C'est une mauvaise idée d'arriver avec une photo d'un tatouage déjà fait sur quelqu'un d'autre et de demander à votre artiste de le reproduire tel que vu sur l'image, de façon exacte. Non seulement vous allez avoir quelque chose de complètement impersonnel, mais c'est insultant pour l'artiste à qui vous le demandez et c'est surtout un manque de respect pour la personne qui détient l'original (imaginez vous faire tatouer une pièce unique, et rencontrer un an plus tard un inconnu avec exactement la même pièce, ça feel cheap un peu) et l'artiste qu'il l'a créé.

Il y a aussi le fait que de comme la plupart des tatouages commencent sur papier, c'est beaucoup plus compliqué que ça en a l'air de reproduire un tatouage avec rien d'autre qu'une photo basse résolution trouvée sur google image.


#2 Le dessin random pris sur le net reproduis tel quel


Vous cherchez des idées sur google image, c'est correct. Mais quand vous en trouvez une que vous aimez, enlevez vous de la tête l'idée que c'est exactement cette image là qu'il vous faut à tout prix. Premièrement, certains détails et couleurs qui parraissent bien sur papier ressortent de façon différente sur la peau, et le tatoueur est sensé avoir l'oeuil pour ça, alors faites-lui confiance. Deuxièmement, la plupart des tatoueurs sont sensés être au moins pas pire en dessin. Demandez-lui de dessiner pour vous, il est là pour ça! Alors si vous avez une image que vous aimez vraiment, demandez plutôt au tatoueur de faire quelque chose dans le même style.


#3 Le "quand est-ce qu'on rajoute de la couleur?" après que le tatouage soit fini.


J'ai de la misère à me contenir juste en écrivant celui-là tellement ça me dérange. Raarrgh!

Une notion de base que tout artiste snob et blazé qui se respecte est sensé connaître est que la couleur devrait faire partie intégrante de la composition (une des 3-4 seules notions utiles qu'ils apprenent aux innocents qui s'inscrivent en arts plastiques). Donc si un client se fait faire un tatouage black&grey pour ensuite demander de mettre de la couleur dedans après qu'il soit fini, ça marchera pas! Quand un tatouage est fait sans couleur, alors il est pas conçu pour être recouvert de couleur. Autrement dit, mettre du vert par dessus du gris c'est pas la façon de faire du gris-vert. Et non, mettre du jaune par dessus une couche de noir, ça donne pas du "jaune foncé", ça donne du brun marde.


Autrement dit, quand un client me demande d'ajouter de la couleur une fois son tatouage terminé, c'est comme s'il me disait: "Beau travail! Maintenant j'aimerais que tu me le change au complet parce que j'avais quelque chose de complètement différent en tête depuis le début :)"




#4 N'importe quel projet dans lequel on se lance sans savoir ce que l'artiste a l'habitude de faire


Si par exemple un tatoueur se spécialise dans les portraits ultra réalistes, il va probablement être légèrement offusqué de se faire approcher par un client pour par exemple une citation cute . Pas qu'il n'aime pas les citations cute, mais parce que de demander une citation cute a un gars qui a dédié sa carrière à faire des portraits réalistes, c'est comme d'aller dans un restaurant gastronomique pour demander un bigmac. Ya aucun mal à vouloir un bigmac. Il faut juste s'assurer d'être dans mcdo avant d'en demander un! Et ce point là est particulièrement important, parce que c'est pas tous les tatoueurs qui vont dire non quand ils sont mal à l'aise avec un style (certains sont incapables de dire non, et certains sont juste carrément malhonnêtes).


Et si vous allez voir un tatoueur qui se spécialise dans le lettrage et lui demandez le portrait de votre adorable petite fille de six ans, si vous avez de la chance, il va juste dire non, et si vous en avez moins, il va dire "bein oui j'peux t'faire ça, pas de problème!" et vous allez vous retrouver avec ça:


L'adorable petite fille... du film l'exorcisme

0 views

©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com