©2018 by Guillaume Ricard Tattoo. Proudly created with Wix.com

 
  • Guillaume Ricard

La checklist mentale que tout le monde devrait avoir avant de se faire tatouer

Updated: Nov 17, 2018



Plus je rencontre des gens, plus je me rend compte pour être capable d'évaluer si un tatoueur sait vraiment ce qu'il fait, ça prend un set de connaissances particulier. Tellement que quand je lis dans le journal des nouvelles comme "CINQUANTE POURCENT DES GENS AVEC DES TATOUAGES DISENT LE REGRETTER, RHAARRHHGBRG", j'suis même pas étonné! Sauf que le problème, c'est quand les gens voient les statistiques et que ça commençe à capoter. Parce qu'en réalité, si autant de monde regrettent leur tatouage, c'est pas parce que leur idée n'était pas bonne, mais bien parce qu'ils n'ont pas été capables de faire la différence entre un tatoueur qui sait ce qu'il fait et un lunatique qui vient de se trouver un nouveau passe-temps.


Et le fait est que de déceler quelqu'un d'incompétent, c'est pas si facile qu'on le pense. Une p'tite attitude, une coupe de tatous sur les bras pi un tech-talk improvisé avec des termes comme whip shading, grey wash shading, color packing, layering, c'est tout ce que ça prend pour convaincre n'importe qui n'ayant pas une bonne expérience avec le médium.


Les gens ont souvent l'idée de tenter d'évaluer par eux-même la qualité du tatoueur, mais pas toujours évident de penser aux bonnes choses. Les premières choses qui nous viennent à l'esprit comme "est-ce qu'il stérilise ses aiguilles" ou "est-ce qu'il utilise de l'encre de qualité?" ont beau être des questions très légitimes, mais la réponse à ces questions est souvent insuffisante. C'est pour cette raison que j'écris cet article. Parce que fort heureusement, peu importe la façon dont un tatoueur amateur peut vous convaincre de son "talent", il y auras toujours une couple de détails qui peuvent vous aider à faire la différence entre un amateur et un professionnel.


Voici donc une checklist mentale très simple à avoir avant de se faire tatouer par un nouvel artiste afin de s'assurer de ne pas faire une grosse erreur.


#1 Le stencil


Étape cruciale du tatouage, le stencil est le morceau de papier que le tatoueur étampe sur la peau de son client pour "imprimer" les lignes du tatouage avant de commencer la prodécure. Il peut être fait à la main (en calquant le modèle) ou encore avec un thermocopieur.


À moins d'être un virtuose se spécialisant dans le freestyle, un tatoueur devrait toujours utiliser un stencil. Premièrement parce que ça lui rend la vie tellement plus facile et que c'est carrément débile de ne pas en utiliser un, et deuxièmement parce que ça permet au client d'avoir une idée de ce que le produit final va avoir l'air. Autrement dit, si le tatoueur s'apprête à vous charcuter le bras et que vous n'avez aucune ligne directrice sur la peau, alors vous n'avez aucune foutue idée de ce qu'il va vous faire!




Il est aussi très important de s'assurer que le stencil respecte le dessin convenu avant qu'il soit appliqué. Il est facile d'oublier un détail, et encore plus facile de changer une partie du dessin sans que le client ne s'en rende compte. Donc passez pas pour des innocents, et prennez la peine d'inspecter le stencil un minimum!


Une fois le stencil placé, encore faut-il qu'il soit placé correctement. Le stencil à beau être s'a coche, mais si il est placé tout croche, on est pas plus avancé. Même si c'est juste un peu croche, quand c'est croche pour le restant de nos jours, alors c'est croche en maudit.


#2 L'équipement de protection.


J'pense ne pas apprendre quoi que ce soit à personne en disant ça, mais j'vais pas prendre de chance: si le tatoueur ne porte pas de gants durant la procédure, c'est définitif, il a appris à tatouer en prison. Mais ce qui est un peu moins évident, ce que de porter des gants n'est pas du tout suffisant pour éviter les risques de contamination croisée.


Deux objets auxquels vous devez notamment jeter un oeil sont le fil de la machine à tatouer et la bouteille que l'artiste utilise pour rincer le tatouage. Ces deux objets devraient toujours être recouverts d'un sac à usage unique avant que le tatoueur commence la procédure. Si le tatoueur commence sans que ces deux objets soit couverts, sauvez vous en courrant (ou demandez poliment à l'artiste de ne pas vous tatouer. Ma version est juste plus théâtrale).




Gardez en tête que les objets qui vont entrer en contact avec votre belle peau pleine de minuscules blessures ouvertes ont peut-être étés en contact avec la belle peau saignante d'un inconnu il y a pas si longtemps. Et si le tatoueur n'a pas la présence d'esprit de protéger son équipement de la contamination croisée avec vous, il ne l'a probablement pas fait avec son dernier client.


#3 La confiance


Quand Il y a un manque de confiance, c'est un fucking cauchemar autant pour le client que pour l'artiste. Le tatouage n'est pas un art qui accomode le doute.


Donc rendez service à tout le monde, et si vous êtes pour remettre en question la moitié des moves du tatoueur, faites affaire avec quelqu'un d'autre, quelqu'un en qui vous avez confiance. Parce que si vos remises en question sont légitimes, vous ne devriez pas vous faire tatouer par cette personne-là anyway, et si elles ne le sont pas, alors vous êtes officielement le douchebag qui empêche un professionnel de faire son travail en agissant comme si vous en saviez plus que lui.


#4 le tatoueur


T'as beau lui faire confiance, mais si il est saoul ou gelé, c'est p'têtre pas une bonne idée.


Je suis toujours étonné de voir que c'est pas tout le monde qui est au courrant, but here we go: Si un tatoueur est intoxiqué d'une quelquonque substance pendant la procédure, allez voir ailleurs. Je ne pense pas avoir à expliquer pourquoi.


Et non, dire "mais oui mais le weed m'empêche de shaker!", c'est pas une excuse valable.




Bref


J'espère en avoir aidé quelques uns à éviter de commettre une erreur. Au final, l'important c'est de ne pas se gêner pour le dire si vous trouvez quelque chose de louche. Gardez votre calme, et pensez-y comme du monde. Je sais que ça peut être difficile de dire non une fois sur place quand le tatoueur a tout son équipement de préparé, mais quand on pense aux conséquences qu'un tatouage de marde peut engendrer dans la vie de quelqu'un, ça vaut définitivement la peine.


Et notez que ces points ne peuvent pas à eux seul garantir à 100% la qualité du travail de votre artiste. Si vous ne faites pas vos devoirs pour en apprendre un peu sur ce que fait la personne avant de vous lancer, il n'y a qu'une seule personne à blâmer!

244 views